top of page
  • Photo du rédacteurAJ Projets & Formation

[Loire-Authion] Que faire lorsqu'un état des lieux du territoire montre que tout va bien ?

Dernière mise à jour : 15 juil. 2023

La commune de Loire-Authion renouvelle son projet artistique et culturel de territoire (PACT) et a souhaité le faire de manière participative pour être au plus proche des besoins des habitant.es et pour être en cohérence avec son label "Ville citoyenne".

Dans ce cadre, elle a fait appel à notre équipe : moi-même, chez AJ Projets & Formation, Marion Fraslin-Echevin et Pauline Durillon chez Bivouac (team CAE Ouvreboites) pour accompagner le processus participatif avec plusieurs étapes et actions :

👉 Un temps d'acculturation/formation pour l'équipe et les élu.es : de quoi parlons-nous lorsque nous évoquons la participation citoyenne ? Et en quoi cela viendra renforcer le futur PACT ?

👉 3 temps de consultation - terrain : nous sommes allées à la rencontre des habitant.es dans la rue, dans les parcs, au supermarché, au repas des séniors, à l'espace jeunes.... pour les questionner sur leur vision de la culture : 80 personnes rencontrées de 10 à 90 ans !

De son côté la Direction de l'action culturelle a mis à jour son diagnostic de territoire en se penchant sur les évolutions de la direction, en allant à la rencontre de ses partenaires et en lançant un questionnaire en ligne.

👉 Des temps d'aller-retours avec les services et les élu.es pour débattre, enrichir le projet, anticiper les arbitrages...

👉 La semaine dernière a eu lieu la première grande étape de ce processus de renouvellement avec un groupe mixte de 40 acteurs et actrices culturel.les du territoire et les élu.es : un temps de restitution et d'appropriation de la phase "état des lieux" afin d'être en mesure de travailler sur l'émergence des enjeux en matière de culture pour le territoire.

Le plus étonnant est que globalement, les habitant.es comme les acteurs et actrices culturel.les sont satisfait.es des propositions culturelles de la commune qu'ils connaissent bien même si toutes et tous ne fréquentent pas les lieux culturels.


Ce constat peut questionner : comment faire si "tout va bien" ? Faut-il ne rien ajuster ? Comment rendre la culture accessible à un plus grand nombre si a priori tout va bien et qu'on nous renvoie qu'il n'y a rien à changer ? Comment rester fidèle à son positionnement en tant que commune : affirmer que la culture doit aussi provoquer la curiosité, les questionnements et favoriser l'ouverture aux autres et à d'autres manières de faire ?

Peut-être en allant chercher du côté des étonnements dans l'état des lieux et leurs points de rencontre avec la volonté politique :


👉 La définition très très large de la culture pour beaucoup d'habitant.es qui semble englober des questions d'identité au territoire ou encore des souvenirs d'enfance... et qui peut amener un questionnement sur la définition partagée du terme "culture" et du "type" de culture à soutenir lorsqu'on est collectivité publique.

👉 L'omniprésence de la Loire, de l'eau et de la nature dans les réponses des habitant.es, leur attachement à la préservation de cette nature qui peut faire le lien avec l'engagement plus large de la commune de prendre en compte les enjeux environnement sur le territoire.

👉 La multiplicité des lieux, des pratiques, des partenariats qui appelle à une cohérence d'ensemble, une transversalité en phase avec une vision globale du territoire portée par la commune.

👉 Le souhait pour les habitant.es d'associer la convivialité, voire la détente, à la notion de culture qui semble montrer la préoccupation du lien à l'autre, du vivre-ensemble. En somme, cette convivialité ne peut-elle pas être une porte d'entrée pour donner envie et permettre l'accès à la culture au plus grand nombre tout en restant attaché à cette volonté d'une culture qui permet de s'ouvrir et de se questionner ?


En tout état de cause, une chose est sûre : les élu.es, services, habitant.es et acteurs et actrices culturel.les du territoire se poseront ces questions, conscient.es d'un monde en perpétuel mouvement à l'image de la Loire et de son incessante motion.



Comments


bottom of page