top of page
  • Photo du rédacteurAJ Projets & Formation

Nantes, ville non-sexiste à 2030 : un réseau au service de cette ambition

La Ville de Nantes vise haut : elle annonce s'orienter vers une ville qui serait non-sexiste pour rentrer dans la prochaine décennie. Mieux vaut avoir des ambitions importantes lorsque l'on prend connaissance des derniers chiffres publiés par le Haut Conseil à l'Egalité entre les Femmes et les Hommes.


Un des outils imaginés pour atteindre ce cap serait la transformation de l'ancien CEFH (Conseil à l'égalité femmes-hommes) de Nantes en un réseau pour la ville non-sexiste. Afin de préfigurer ce que pourrait être ce futur réseau, de lui donner des contours aussi robustes que les ambitions auxquelles il doit répondre, la Ville de Nantes met en place une série d'actions concomitantes. Pour cela, elle a fait appel à notre groupement : Aurélie Arquier/Questions de genre et égalité; Anne Johnson/Concertation et Hubert Billemont/Sociologue).


Trois grandes étapes sont prévues pour préfigurer ce futur réseau et son rôle dans la ville non-sexiste :

  • Une étude comparative auprès de quelques villes et organisations françaises et européennes pour s'inspirer de ce qui se passe ailleurs.

  • Un questionnaire envoyé à une sélection d'associations et organisations sur le territoire nantais afin de mener un état des lieux sur la question, d'identifier les besoins qui peuvent exister en lien avec la lutte contre le sexisme, et de mettre le doigt sur les possibles freins à la mise en place d'un futur réseau.

  • Une série de réunions de concertation avec une trentaine d'associations et organisations nantaises particulièrement en prise avec ces questions. En constituant ce groupe de travail, la Direction Egalité, aux manettes de la refonte du CEFH, a cherché à garder un équilibre juste entre des organisations qui représentent les divers aspects qui constituent une ville et des organisations expertes du sujet.

Décembre et janvier ont été des mois particulièrement productifs :

  • notre équipe a présenté les résultats de l'étude comparative auprès des élues en charge du dossier,

  • le groupe de travail, animé par nos soins, a produit des pistes imaginatives et concrètes pour définir la raison d'être, les missions, la gouvernance, les pistes d'action du futur réseau.

  • le questionnaire est sur le point de partir pour nous aider à affiner nos premières conclusions.

L'enjeu pour notre équipe sera d'articuler ces différents résultats afin de produire des recommandations justes, réalistes et réalisables, tout en alertant sur les possibles difficultés et freins, pour faciliter la mise en route de ce futur réseau.

L'un des enjeux pour la ville, outre l'évidence de répondre dans le cadre de ses capacités et compétences à la question du sexisme, sera de trouver ce juste équilibre entre la prise en compte d'un travail éclairé et inspiré du groupe de concertation et sa volonté propre. L'enjeu est démocratique autant qu'il est égalitaire et inclusif.

184 vues0 commentaire
bottom of page