top of page
  • Photo du rédacteurAJ Projets & Formation

Animateur.rice, formateur.rice : même combat ?

Ecopole est un réseau ressource pour tous les acteurs de l'environnement et de la transition écologique sur la métropole nantaise. A ce titre, l’association vient de remporter le marché métropolitain pour lancer et animer une série de “Défis climats”, un peu comme les défis "zéro déchets" que nous avons connus par le passé où, en famille ou en communauté (de travail, associatif...) on essaie, à travers des gestes quotidiens, de changer nos habitudes pour contribuer, à notre niveau, à diminuer notre impact sur l'environnement. Dans ce cadre, l'association doit former plusieurs cohortes d’animateur.rices des défis dont certain.es ont une sensibilité et une connaissance des questions environnementales, et d'autres beaucoup moins.


Mais comment faire, lorsqu'on est une association qui anime son territoire sur les questions environnementales, pour former, pour transmettre des connaissances, pour rassurer les futur.es animateur.rices des groupe "défis", bref, pour devenir pédagogue ?

C'est là où la diversité des compétences présentes à l'Ouvre-Boites, coopérative d'activités et d'emploi, représente un réel plus pour répondre à ce type de demande en combinant les savoir-faire.

En tant que formatrice au sein de l'Ouvre-boites sur les questions de dynamiques collectives, je m'associe à ma collègue et formatrice de Liamm, spécialiste des questions écologiques, pour apporter un accompagnement pédagogique à nos interlocuteurs à Ecopole.

Concrètement cela signifie :

  • définir les objectifs pédagogiques à atteindre lors de la formation et la posture adéquate (non pas de transformer les animateur.rices en spécialistes des enjeux environnementaux et climatiques, mais bien de former des personnes à lancer des dynamiques de groupe et les maintenir dans le temps),

  • co-rédiger un déroulé pédagogique permettant de savoir pourquoi on met en oeuvre chaque séquence de la formation et les contenus permettant de les rendre vivantes,

  • proposer des outils d'intelligence collective qui seront reproductibles par les animateur.rices lorsqu'ils et elles animent leurs propres groupes,

  • prévoir un temps d'évaluation suite à une première journée de formation pour ajuster la formation aux besoins de son public.

Pour en savoir plus, c'est ICI.


Un accompagnement de ce type vous serait utile ? Vous aimeriez aborder ce lien entre animation et pédagogie ? Transmettre efficacement vos pose problème ?

N'hésitez pas à prendre contact : contact@ajprojetsetformation.com




Comments


bottom of page